Reproduction du Branchydanio frankei

La reproduction de ce petit cyprinidae est relativement simple à obtenir si un minimum de conditions sont réunies. Tout d'abord il semble important que les conditions générales de vie soient appropriées à l'espèce, et non pas, seulement au moment de la reproduction.

Originaire des cours d'eau indiens, il demande une eau de dureté moyenne 8° à 10°f, un pH neutre et une température de 22° à 24°. Il s'agit d'un petit poisson grégaire (vivant en groupe). Il est important de les faire vivre en ban de 6 à 8 individus au moins (d'autant que les sexes ne sont déterminables que chez les adultes).

La détermination des sexes se fait à partir de l'embonpoint que prennent les femelles à l'âge adulte,ainsi que la coloration ocre intense de l'extrémité de la nageoire dorsale des mâles lorsqu'ils sont excités.

 

Caractéristiques du bac d'ensemble

 

Population Cyprinidae

Volume 160 litres

Dureté 9° f

Température 24°

pH 7

Nombre 12 danios

 

Une fois nos poissons bien installés et les sexes déterminés, on peut envisager la reproduction avec sérénité.

 

Pour la reproduction, un bac de 25 à 30 litres est suffisant. Préalablement, on aura désinfecté le bac au bleu de méthylène en solution aqueuse. Au fond, on installe un petit lit de gravier neutre (pas calcaire) simplement pour éviter les reflets du fond du bac. La filtration s'effectue grâce à un filtre d'angle sur perlon et tourbe bien rincée.

 

L'eau du bac de ponte est un mélange d'eau du robinet et de Volvic (20 % / 80 %) = DH 10°F, pH 7,2, elle sera installée 24 heures avant les reproducteurs, très bien oxygénée et chauffée à 23°-24 °.

 

La dernière étape consiste à mettre une couche de gros perlon au fond du bac comme support de ponte (pratique à désinfecter et sans escargots). Puis on installe la cage de ponte (cf dessin) avec des mailles assez fines, les oeufs n'étant pas adhérant et de relativement petit diamètre. Tout dans le bac est près pour accueillir les reproducteurs, il ne faut pas trop attendre car c'est l'eau neuve et la forte oxygénation qui déclenchera le frai. En soirée, ce sera la ou les femelles bien gonflées qui seront installées et deux mâles les rejoindront le lendemain matin. Si les femelles sont prêtes à pondre, elles prendront tout de suite l'initiative de la parade en poursuivant les mâles jusqu'à ce que ceux ci aient compris ce qu'elles attendent d'eux.

 

Cage de ponte

A partir de ce moment, les partenaires vont nager côte à côte et la ponte va durer une trentaine de minutes pour 200 à 250 oeufs transparents ( difficile à repérer dans le bac sauf ceux en équilibre sur le perlon).

 

Une fois la ponte terminée, les géniteurs seront retirés ainsi que la cage de ponte.

 

On rajoute 2 gouttes de bleu de méthylène à 0,5 % pour limiter les risques de pourrissement des oeufs, c'est aussi pour cette raison que la présence de deux mâles est intéressante puisqu'elle limite le nombre d'oeufs non fécondés.

 

L'incubation à 23°-24° dure 75 heures et les alevins vont restés collés aux vitres du bac pendant encore 48 heures en se rapprochant progressivement de la surface.

 

A ce moment, le filtre fonctionne au ralenti (pour éviter de gober les alevins).

 

Dès la naissance des alevins, des grains de riz bruts sont disposés au fond du bac (4) et dès la nage, un petit morceau d'Infusyl ainsi qu'une petite pincée de nourriture pour alevin de Tetra. Au même moment sont installées des lentilles d'eau en surface. Toute cette mixture permet un développement optimal des infusoires sans risque de pollution.

 

Au bout de 4 à 5 jours, les alevins se nourrissent de ces infusoires qu'il faut renouveler à partir des mêmes aliments (sauf le riz et les lentilles d'eau toujours présents). Le risque de pollution se gère assez bien grâce au débit du filtre.

 

A 15 jours, les alevins peuvent se nourrir d'artémias nouveau-nées mais il est possible de continuer l'élevage à la nourriture sèche avec de temps à autre de fin copeaux d'un cube de vers de vase congelé.

 

A 20 jours, premier changement d'eau. L'eau vidangée servira à installer le second bac de 30 litres pour diviser le groupe et le complément est rajouté en eau neuve sur les mêmes bases qu'au départ. La pêche des alevins se fera avec une épuisette à "gros trous" (2 mm) pour trier les alevins par gabarits, les gros étant transvasés dans le second bac.

 

A un mois, les alevins atteignent 1,5 cm et ne demandent plus de soins particuliers.

Retour à la page principale